Ateliers audio-visuel

Ateliers d’initiation au langage cinématographique et de création visuelle

1. Présentation
2. Autour du cinéma
3. Atelier de cinéma d’animation traditionnel
4. Atelier d’audio-visuel

1.-Initiation au langage cinématographique et à la création visuelle

Le monde actuel utilise les médias, au sens large du terme, de diverses façons : publicité, jeux vidéos, films et dessins animés, Journal Télévisé, documentaires et reportages…

Pour comprendre comment une image filmée et montée peut influencer nos choix, nos émotions et nos opinions, ces stages initient les élèves, de la primaire au secondaire, au cinéma d’animation traditionnel ainsi qu’au langage cinématographique et les métiers du cinéma en général.
Plus que la simple initiation, au moins pour les élèves les plus âgés, il s’agit de leur donner les outils nécessaires pour émettre une critique sur les images (films), auxquels ils sont exposés quotidiennement, grâce à la pratique.

La réalisatrice qui encadre ces groupes du début à la fin est licenciée en Arts Visuels et Cinématographie de l’École National Supérieur des Arts Visuels de la Cambre, de Bruxelles, en Belgique où elle a enseigné aux enfants pendant et après ses études.

2.-Autour du cinéma

Ce projet à pour but de sensibiliser le groupe (9ans +) au langage cinématographique et encourager les participants à avoir un regard critique sur les images que nous voyons au quotidien :

– Comment faire passer une idée avec des images
– Comment un montage influence le spectateur
– Comment créer une ambiance
– Trucages et effets cinématographiques pour faire passer une idée…

À travers différents modules, les élèves sont amenés à analyser des images, des techniques de montage, la relation entre des images, des scènes et des séquences filmée.

En s’appuyant sur leur analyse, ils créent à leur tour un scénario original.

Les modules, repartis sur l’année/ trimestre/ semaine de stage, comprennent :

– Analyse de films et d’images fixes avec différents jeux
– Analyse d’images fixes et de leur message

– Écriture d’un scénario et de dialogues (jeu de rôle et mise en scène)
– Note d’intention (ce que le film doit faire passer, à qui, de quelle façon…)
– Le scénarimage (mettre en image le scénario, visualiser l’ensemble avant de filmer)
– Le découpage technique du scénario (l’organisation du tournage dans l’ensemble, le rôle de chacun dans une équipe…)
– Le tournage (réalisation des images sur un support vidéo, mini DV, enregistrement des sons et des dialogues)
– Le travail de secrétaire de plateau (vérifier que le scénario est respecté pendant le tournage, garder une trace écrite de ce qui a été tourné)

– Le montage (effectué d’après l’écriture du scénario et du scripte)
– La sonorisation, le choix des ambiances sonores, des bruitages…

Le montage et la sonorisation sont effectués en dehors des heures de stage, pour une question de temps et de matériel, mais dans le respect des choix du groupe et de leur scénario.

Ce travail est de longue durée, mais peut être effectué sur une année scolaire à raison de 4 heures par semaine (minimum 2 heures par cours) ou pendant un stage d’une semaine (30h).

Au final, l’équipe aura un film au format DVD ou VHS, de qualité « home movie ».

3.-Animation traditionnelle

Il s’agit de trois ateliers ludiques d’environ trois heures, par atelier, qui introduisent les notions de base de l’animation traditionnelle et qui permettent ainsi de comprendre les différentes étapes de « création » d’un film animé (4ans+):

1. Explication des éléments qui permettent de voir des images fixes en mouvement. Création d’un folio scope et introduction des différentes techniques d’animation traditionnelle.

2. Dessins sur pellicule 16mm: préparation, « application », collage, projection et explications (projecteur, supports, pour les 8ans +…)

3. Sonorisation : créer des bruitages pour une scène animée, post-synchronisation, choisir une musique selon « l’intention du film » (comment différentes musiques influencent le rythme d’une même scène…)

Ces trois ateliers aboutiront à un film.

Les folios scopes et dessins sont numérisés et montés en format numérique.
Tout au long des ateliers, les élèves sont filmés et interviewés sur le travail effectué.

Le montage et la sonorisation du film sont effectués en dehors des ateliers par une monteuse et un ingénieur du son.

Les images prises pendant les ateliers pourront, éventuellement, êtres filmés par les élèves ou leur animateur à condition que cela ne les empêche pas de finir leurs travaux.

Attention, le DVD final n’aura pas une qualité broadcast (de diffusion -projection publique…) mais une qualité « familiale », sorte de home movie destiné aux élèves et aux professeurs.

-.4 Atelier audio-visuel

Cet atelier à pour but de sensibiliser les élèves au travail qu’implique la réalisation d’un produit audiovisuel (10ans et +).

Découvrir, à travers des exemples et exercices, les moyens techniques et humains déployés afin de faire passer « quelque chose » à un public ciblé.

Qu’il s’agisse d’une idée, d’un point de vue, d’une émotion ou d’une situation particulière ou banale les outils sont les mêmes, ce qui varie d’un film à l’autre c’est la sensibilité du réalisateur et de son équipe.

Le projet est à long terme et envisageable avec des groupes d’adolescents (maximum 10 élèves par groupe)

L’atelier se déroule en plusieurs étapes afin de montrer tous les stades (essentiels) d’un film d’animation ou d’une fiction, sous forme d’un projet collectif sur plusieurs mois (à raison de trois heures par semaine minimum) ou 15 jours à raison de 3h/ jour.

Découverte :

– Métiers du cinéma (scénariste, réalisateur, dessinateur de scénarimage, secrétaire de plateau, chef opérateur, ingénieur du son, régisseur…)
– Le langage cinématographique (scénario, plan, scènes, séquences, échelle de plans, lumière, point de vue, utilisation des mouvements de caméra…)
– Comment créer une atmosphère ou une émotion avec des effets visuels et sonores simples

Application :

Ces étapes seront prises en charge par les élèves dans le but de réaliser une fiction d’une durée de 5 à 7 minutes.

– Scénario
– Création de personnages
– Création d’une « ambiance » par rapport au thème/ sujet/ personnage…
– Découpage du scénario en scénarimage (scénarimage)
– Travail des différents plans, scènes, séquences
– Découpage technique
– Prise de vues, enregistrement de sons
– Scripte (secrétaire de plateau)
– Desarchivage

Le montage et la post-production sonore seront pris en charge hors atelier d’après les scriptes et les besoins du scénario, établis par les élèves.

Il serait intéressant de réaliser ce dernier projet en accord avec d’autres cours, tel un cours d’écriture, d’expression, de théâtre/ expression physique ou même un cours de dessin/ atelier créatif/ technique.

Exemple de préparation en amont :

Comment exprimer des émotions sans paroles…
Qu’est-ce qu’une image forte…
Comparaison une peinture avec une photo de guerre, d’amour, de sacrifice, de bonheur…aux images d’un JT…
Comment la radio rend « visibles » certains événements …
Comment mener une histoire : introduction des personnages, de la situation, le climax, la « chute »…
Créer du suspense dans un texte ou une image…
Quand est-ce qu’une image exprime plus ou mieux que des mots et vice-versa…

Attention, le DVD final n’aura pas une qualité broadcast (de diffusion -projection publique…) mais une qualité « familiale », home movie, destiné aux élèves et aux professeurs.

Tarifs sur demande : ils varient selon la taille du groupe et les ateliers choisis ainsi que la durée des interventions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s