Film en construction

Film de 13mn, réalisation Laura Leeson, écriture et mise en scène Laura Leeson et Dominique Mischieri

Genèse du projet :

À partir de prospections archéologiques en rapport avec « l’oppidum de La Gonterie », qui mettent en évidence l’aménagement d’un territoire à l’age du fer, au-delà des limites fixées par les précédentes recherches, D.Mischieri a rencontré des personnes qui ont proposé une interprétation de ces vestiges encore bien visibles.
L’échange avec les autochtones à donné envie à D.Mischieri d’attirer l’attention sur les connaissances réelles du patrimoine local. Ces gens connaissent cet environnement architectural, mais se contentent d’explications sommaires – ou qui répondent à une logique contemporaine (parcellaires, travaux liés aux paysans…).
La question de la perte de liens avec l’histoire et sa transmission se pose.
Comment une culture en remplace une autre au fil du temps ?

Lieux : Paussac, St Vivien, St Julien de Bourdeille, Boulouneix…

Laura Leeson (réalisatrice) et Dominique Mischieri proposent d’illustrer les propos tenus et d’en montrer les limites, de les confronter à une lecture historique (en référence aux recherches déjà effectuées sur le secteur) et ainsi élargir les connaissances du patrimoine locale qui reste méconnu.

Ce projet de film permet non seulement d’avoir une approche « ludique » du patrimoine puisque les scénettes seront en décalage avec la réalité, mais propose aussi une réflexion sur les connaissances réelles de notre histoire.

Plusieurs lignes de travail :
– La toponymie
– La « langue des ancêtres »
– L’origine des structures
– L’utilité des architectures : leur rôle et contexte historique (voie de communication dans les vallées)
– Les croyances populaires, les proverbes et légendes (littérature orale)
– Lecture du paysage
– Rapport avec le parcellaire des communes (comment ces murs ont défini le paysage et inversement)

Le court-métrage (entre 13 et 9mn, diffusion TV à envisager avec France3 Périgord) s’appuie sur des éléments historiques et se découpe autour des 5 vallées concernées (voir lignes de travail).

Le tournage se déroule en plusieurs temps :
– Entretiens,
– Écriture des scènes à partir du matériau sonore,
– Tournage en extérieur,
– Développement des théories fondées sur les prospections menées depuis dix ans par D.Mischieri

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s